La Camargue en Alsace

Les débuts d’un élevage passion !   J’ai 24 ans et je suis kinésithérapeute salariée depuis 2001 à Strasbourg. Le cheval, je suis tombée dedans quand j’étais toute petite et je n’ai jamais entrevue ma vie sans lui ! Concernant mon cursus, je me suis très tôt orientée vers le débourrage et le redressage des chevaux difficiles. J’ai mon galop 7 mais je n’ai pas encore d’expérience en concours. Pourquoi des Camargues en Alsace ? J’ai passé ma jeunesse en Provence. J’ai travaillé pendant 3 ans avec un meneur de haut niveau qui venait de mettre ses 4 juments Camargues à l’élevage lorsque l’heure de la retraite a sonné. J’ai alors appris les finesses de l’élevage, du débourrage éthologique et du dressage. Pendant cette période, j’ai également côtoyé les plus grands éleveurs de chevaux Camargues. Peu intéressée par la race Camargue au départ (je rêvais de Frisons !), j’ai été séduite par les qualités de Coquin du Mas, l’étalon et des 4 sœurs poulinières. En Juin 2001, vivant à Strasbourg pour des raisons familiales, nous avons racheté les meilleurs sujets de l’élevage. Les poneys sont installés dans le Ried, zone humide de la plaine d’Alsace à 25 km de Strasbourg. L’élevage de Chance est né ! Quel type de produits élevons-nous ? Pour répondre à cette question, je dois d’abord présenter les parents ! Nous avons actuellement l’élevage le plus titré de la race Camargue, en concours d‘élevage et en compétition. Notre étalon, Coquin du Mas, est le fils le plus représentatif du célèbre chef de race Lou Tau. Il fut classé 2ème au concours des étalons de 1994 et 1er en 1995 et en 1998. Avec une ligne parfaite et de la taille (1m46), cet étalon possède des aptitudes sportives exceptionnelles. Sûr et endurant en équitation d’extérieur, il est attelé, travaille aux longues rênes et a abordé les airs de haute école en dressage. Il possède également une expérience dans la monte traditionnelle camargue et le tri du bétail. Mais la qualité principale de Coquin du Mas reste son caractère docile et confiant, qui en fait une monture fiable et à l’écoute de son cavalier en toutes circonstances. Coquin du Mas s’annonce comme un chef de race. La qualité de ses produits prouve que cet étalon transmet ses caractères physiques et mentaux : il  » marque  » ses produits. Nos poulinières sont 4 sœurs : Vaho, Véga, Vigie et Viorne sont issues d’Ourgon de Belugo, 4 fois 1er au concours des étalons. Elégantes, de modèle très homogène et d’une taille moyenne de 1m40, elles ont été choisies pour leurs aplombs et leurs allures. Elles sont toutes primées en concours d’élevage. Avec B.Lecointe, elles ont menées une carrière internationale d’attelage à 4, catégorie Poney et détiennent le record du monde de maniabilité attelée (Salon du Cheval 94). Elles sont toutes montées en basse école et excellent en randonnée (montée ou attelée). Certaines ont été utilisées en voltige et en saut d’obstacle. Nos produits sont donc des poneys de sport polyvalents.

Lire la suite

La Doma Vaquera

Qu’est ce que la Doma Vaquera ?      Née au XVIII siècle, la Doma Vaquera est l’équitation de travail typiquement espagnole. Elle est utilisée dans les ganaderias –élevages de taureaux de combats- présentes sur une grande partie du territoire espagnol. Les vaqueros –les vachers espagnols-  travaillent au quotidien avec leurs chevaux pour trier le bétail, tester la bravoure des vaches et des taureaux, ou encore pour déplacer les troupeaux. Il arrive aussi qu’elle soit utilisée dans les élevages de chevaux, toujours dans le but de mener et de trier les bêtes.  Au fil des siècles, la Doma Vaquera s’est codifiée de façon importante. Elle est devenue aujourd’hui  une équitation sportive intégrée à la Fédération Hippique Espagnole. Celle-ci organise avec le concours des différentes associations, le championnat d’Espagne, d’Andalousie, ainsi que les concours internationaux, notamment en France. Le travail au champ  Afin de pouvoir faire son travail dans les meilleures conditions possibles, le vaquero a besoin d’un cheval agile et de confiance. Les taureaux de combats sont des animaux vifs, le cheval doit donc avoir suffisamment de sang , de force et d’agilité pour pouvoir faire face au danger, tout en restant soumis à son cavalier. Il peut arriver que le vaquero se trouve confronté à une vache qui refuse d’entrer dans un corral et qui fait demi-tour. Dans ce cas, il doit pouvoir arrêter son cheval, même si il est lancé au grand galop, ou choisir de lui faire faire un demi-tour. Le travail au champ, c’est aussi de longues journées de marche à travers de grandes étendues. Les chevaux sont, par conséquent, aussi choisis pour leur endurance et leur robustesse.  Enfin, il faut des chevaux rapides, pour rattraper les bêtes qui s’échappent du troupeau, ou pour éviter la charge d’un taureau. Races de chevaux Dans un premier temps , les vaqueros utilisaient un cheval élevé dans les marais espagnols : le jaca. Ce cheval robuste a peu à peu disparu suite à des apports répétés en sang anglais et arabe. Aujourd’hui, le cheval le plus répandu est l’hispano-anglo-arabe. Cette race qui a son propre stud-book en Espagne, allie la noblesse de caractère du cheval espagnol, la rapidité du pur-sang, et l’endurance du cheval arabe. Le pur-sang anglais est aussi très apprécié en concours pour son style et sa facilité à marquer les accélérations au galop. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le cheval espagnol n’est pas souverain dans cette discipline. Il n’est pas rare de le voir participer à des concours, mais très peu parviennent à se classer. Son modèle et ses allures ne répondent pas entièrement aux besoins de la doma vaquera, principalement en ce qui concerne le travail au galop. La Doma Vaquera en concours Depuis les années 60, la fédération espagnole organise des concours officiels avec des championnats régionaux et nationaux. En France, c’est en 1985 que se crée la Fédération Française de Doma Vaquera. Elle organise des concours régionaux et le championnat de France aux Saintes Maries de la mer (13). La doma vaquera

Lire la suite

Histoire de la lignée Toby’s ou la légende de l’appaloosa

Lignée Toby’s ou légende de l’appaloosa ?   Les Indiens Nez Percés et les Ranchers blancs des vallées de la Snake River du sud-est de l’état de Washington avaient un lien en commun. C’était un respect mutuel pour des chevaux très intelligents, à l’allure athlétique, à la démarche rapide et bondissante et que l’on l’appelait des fois la  » marche en courrant  » ou le  » train indien « . Sam Fisher, un indien de la tribu Palouse, une branche des Nez percé, possédait de tels chevaux. Il était éleveur de chevaux à taches. Fisher vivait prés de la Snake River tout comme la dure et rude famille Lamb de la région de Centrale Ferry, et comme l’éleveur rancher Floyd Hickman, Almoto (Washington). Guy Lamd possédait Knobby, un étalon bleu rouan avec une bande taché sur les hanches. Knobby était né en 1918, un fort, agile cheval aux sabots sûrs telle une chèvre de montagne, a la démarche souple.Les frères Guy et Glen utilisèrent Knobby comme cheval de ranch. Il avait une aptitude naturelle avec les vaches et une très grande l’intelligence. Un jour, Glen avait emmené Knobby sur une pente verglacée et Knobby avait simplement incliné ses jambes et s’était laissé glisser sur plusieurs mètres. Sa longévité et ses prouesses firent de lui un reproducteur très recherché dans la région. Ayant vécu plus de 30 ans, il engendra beaucoup d’Appaloosas rouge ou bleu rouannés dont la plupart ne furent jamais inscrits au registre. On connaissait également Knobby sous le nom de  » cheval des Lamb  » et légua son endurance et sa signature bleu rouanné à sa descendance. Un des fils de Knobby était Baby Patches qui, une fois croisé avec Blue Speck, une jument sans papiers, donnèrent naissance à Patches, plus tard vendu à Nona B.Sayer, Seathle (état de Washington). Patches engendra Patchy qui a son tour donnaPatchy JR avec Léopard Lady,      une fille de Sundance.      Une fille avec papiers de Knobby, Bonnie devint une jument  » grand champion  » à la nationale de 1948 / 49. Et George Webb Léopard, un autre fils de Knobby, apparaît dans de nombreux pedigrees. Floyd Hickman, Almoto (Washington) amena sa jument rouge rouanné à Knobby et ils produisirent Little Dan connu aussi sous le nom de Dan ou Dan Patch. C’était un cheval de ranch noir de 14,3 paumes avec une bande de taches noires sur les hanches. Puis Hickman acheta une jument tachetée rouge rouannée de 15,1 paumes appelée Lucy à Sam Fisher et l’accoupla à Little Dan. Le résultat : Old Blue ou Blue, né en 1930 Old Blue était rouanné bleu avec une bande sur les hanches et des marques vernies.On maria Old Blue avec Trixie aussi appelée Old Trixie, une jument rouge rouanné avec une bande blanche tachetée et portant la marque de la famille Dayton (état de Washington). Trixie était une remarquable jument rapide et avait participé à de nombreuses courses du circuit rodéo. On raconte qu’un contrebandier se servit de Trixie pour distribuer du

Lire la suite

Estimation de la taille et du poids du cheval

Comment estimer la taille et le poids du cheval ? J’ai remarqué que beaucoup de personnes ne savent pas comment estimer le poids de leurs chevaux ou comment calculer la taille adulte éventuelle de leurs poulains. Voici quelques méthodes de calcul relativement simple que j’utilise depuis déjà quelques temps et qui m’ont été enseignées lors du passage de mon diplôme de responsable d’exploitation agricole option élevage équin. Virginie SUZANNE. ESTIMATION DE LA TAILLE Pour estimer approximativement la taille adulte de votre poulain, rien de plus simple, il suffit de savoir qu’à sa naissance, il mesure déjà 60% de sa taille adulte, à 6 mois, il fait 80% de sa taille adulte et a 1 an il est a 88% de sa taille adulte. Considérez qu’un poulain fait 1 m 34 à 6 mois, faites le calcul suivant pour avoir une estimation de sa taille adulte. 1.34/0.8 = 1m67. Votre poulain mesurera aux alentours des 1m67 a l’age adulte. Ceci est bien approximatif et ne s’applique pas à tous les chevaux, tout dépend de leur vitesse de croissance. ESTIMATON DU POIDS Dans la plupart des cas, le poids vif ne peut être estimé dans la nature car on ne dispose pas de bascule. La précision du poids vif au coup d’œil est très faible voir impossible. Voici donc une méthode de calcul du poids vif basée sur les mensurations. Le périmètre thoracique est mesuré à l’aide d’une corde + un mètre (ou un décamètre) au niveau du passage de sangle (sortie du garrot y compris). Le périmètre thoracique et la hauteur du garrot seront exprimés en cm. (voir schéma ci-dessus). – pour une poulinière: poids vif en KG = (5.2 X périmètre thoracique) + (2.6 X hauteur au garrot) – 855. la précision est a + ou – 25 kg. – pour un poulain de 1mois a 6 mois : poids vif en KG = (7.2 X hauteur au garrot (en mètre)) + 120 X (périmètre thoracique (en mètre))² + 4.9 X age (en mois) la précision est de + ou – 5 kg – pour un cheval en croissance de 6 mois à 4 ans : poids vif en KG = 4.5 X périmètre thoracique – 370 la précision est de + ou – 23 kg -pour un cheval au travail quel que soit le sexe : poids vif en KG = (4.3 X périmètre thoracique) + (3 X hauteur au garrot) – 785 la précision est de + ou – 26 kg exemple pour une poulinière ayant un périmètre thoracique de 192 cm et une hauteur au garrot de 157 cm : (5.2 X 192) + (2.6 x 157) – 855 = 552 kg Il est important de savoir calculer le poids de son cheval dans le cas d’administration de médicament, de vermifuge ou tout simplement pour connaître son état d’entretient. Article rédigé par Michel et Virginie SUZANNE de MVS INDIAN’S HORSES. DÉCOUVREZ LE VRAI APPALOOSA INDIEN, cliquez ici  

Lire la suite

La nutrition et les coliques du cheval

Quel est le lien entre colique et nutrition du cheval ?     La plupart des propriétaires et éleveurs de chevaux savent bien qu’une alimentation inappropriées peut avoir des coliques comme conséquences. Mais pour le moment, il existe peu de sujets de recherche dans ce domaine. Voici quelques réponses aux questions les plus courantes sur le sujet.              Combien de repas dois-je fournir à mon cheval par jour pour éviter la colique ? Il est assez risqué de nourrir les chevaux et les poneys en une seul ration journalière. Les nutritionnistes recommandent d’éviter l’apport de grains en trop grande quantité d’un seul coup et préconisent de diviser les rations en deux apports ou plus. L’idéal serait de ne pas fournir plus de 2,3 kg de grains par repas simple. Quelques études recommandent de diviser les repas en trois parts.              Dois-je donner à boire à mon cheval avant ou après mangé ? La réponse est : vous devriez donner à boire avant et après, bien qu’aucune thèse précise qu’abreuver après la prise d’aliments diminue l’efficacité digestive. Rendez-vous compte cependant, que les changements soudains des habitudes d’abreuvage peuvent causer des troubles stomacaux.              Comment puis-je éviter les changements alimentaires soudains ? Il faut considérer que les changements alimentaires brusques peuvent causer les coliques. Beaucoup de propriétaires de chevaux ont compris qu’il est mieux de faire le changement sur une période de 4 à 5 jours. Le passage d’une nourriture sèche à une nourriture humide dois être plus long.              L’apport de fibres prévient-il de la colique ? Cette une question que l’on pose à chaque retour du printemps lorsque les chevaux retrouvent les verts pâturages. Quelques chercheurs ont constaté que vous pouvez diminuer les risques de colique dans cette situation en fournissant le foin à volonté au pâturage, ou avant l’accès au pâturage.             Les pommes sont-elles dangereuses ? Elles peuvent l’être. Mais personne n’est sûr du nombre de pommes que chaque cheval peut manger avant de tomber malade. Mais permettre à un cheval d’y avoir accès en libre service peut être très dangereux. Une par jour ne pose pas de problème.             Que diriez-vous du foin nouveau ? Il n’existe aucune étude indiquant que le foin nouveau est une cause de colique. Si vos chevaux en souffrent, consulter votre vétérinaire local pour identifier et éliminer les causes possibles. Étudiez les conditions environnementales telles que le climat et les parasites par une analyse du crottin. Avec une alimentation correctement équilibrée, vos chevaux devraient pouvoir éviter les problèmes de colique. Par le Dr. Margaret Winsryg, DMV   Source image : www.flickr.com/photos/33852840@N06/3445204092

Lire la suite

Tables de la composition chimique des aliments du cheval

Tables de la composition chimique des aliments du cheval   CLASSEMENT DES ALIMENTS N° Fourrages verts Prairies permanentes 1 à 17 Graminées fourragères 18 à 33 Légumineuses fourragères 34 à 42 Ensilages Prairies permanentes 43 à 49 Graminées 50 à 55 Maïs 56 à 58 Foins Foin de prairies permanents 59 à 84 Foin de graminées 85 à 91 Foin de légumineuses 92 à 100 Pailles 101 à 111 Fourrages déshydratés et agglomérés Luzerne 112 à 114 Racines, tubercules et sous-produits Racines et tubercules 115 à 117 Pulpes 118 à 119 Céréales 120 à 124 Sous-produits des céréales 125 à 131 Graines de légumineuses 132 à 134 Sous-produits des graines protéagineuses et oléagineuses 135 à 142 Sous produits d’origine végétale 143 à 148 Sous-produits d’origine animale 149   TABLES DE LA COMPOSITION CHIMIQUE ET DE LA VALEUR NUTRITIVE DES ALIMENTS: Valeur nutritive aliments par kg MS Aliments UFC MADC P Ca Mg MS (kg) numéro FOURRAGES VERTS Prairie permanente prairie permanente de plaine 1er cycle, stade très précoce 0,89 121 4,5 7,5 2 0,15 1 1er cycle, épi à 10 cm 0,84 103 4 7 2 0,17 2 1er cycle, début épiaison 0,78 75 3,5 6,5 2 0,17 3 1er cycle, épiaison 0,73 66 3 6 2 0,18 4 1er cycle, pleine épiaison 0,67 58 3 6 2 0,18 5 1er cycle, floraison 0,57 47 2,5 5,5 1,5 0,19 6 2ème cycle, feuillu, 5 semaines 0,8 146 4 8 0,18 7 2ème cycle, 5 semaines après déprimage 0,78 92 3,5 7 0,17 8 2ème cycle, feuillu, 8 semaines 0,75 80 3,5 7,5 2,5 0,18 9 2ème cycle, 8 semaines après déprimage 0,67 59 3 6 0,2 10 3ème cycle, 6 semaines 0,78 135 4 6,5 3 0,16 11 herbes résiduelles d’automne 0,59 42 0,2 12 prairie permanente de montagne 1er cycle, épi à 10 cm 0,88 99 4,5 8 3 0,17 13 1er cycle, pleine épiaison 0,67 60 3,5 7 2,5 0,2 14 1er cycle, floraison 0,56 46 2,5 6,5 2,5 0,217 15 2ème cycle, feuillu, 6 semaines 0,79 137 4 11 4,5 0,18 16 3ème cycle, 6 semaines 0,82 119 4 11 4,5 0,2 17 graminées fourragères 1er cycle, épi à 10 cm 0,81 145 4 4 2 0,16 18 1er cycle, pleine épiaison 0,63 62 2,5 3 1,5 0,2 19 2ème cycle, feuillu, 5 semaines 0,78 159 3,5 5,5 2 0,17 20 3ème cycle, 6 semaines 0,76 126 3,5 6,5 2,5 0,18 21 Fétuque élevée 1er cycle, épi à 10 cm 0,72 100 3,5 4 2 0,19 22 1er cycle, pleine épiaison 0,58 60 2,5 3,5 1,5 0,2 23 2ème cycle, feuillu, 5 semaines 0,72 99 3,5 4,5 2,5 0,18 24 3ème cycle, 6 semaines 0,7 101 4,5 5,5 2,5 0,19 25 Ray-grass anglais 1er cycle, épi à 10 cm 0,88 100 4 5,5 2 0,17 26 1er cycle, pleine épiaison 0,66 34 2,5 5,5 1,5 0,2 27 2ème cycle, feuillu, 6 semaines 0,84 112 4 4 1,5 0,18 28 3ème cycle, 6 semaines 0,8 107 4,5 6

Lire la suite

On l’appelle son… Mais ce n’est que de la graisse…

Le son, alimentation du cheval ? Les sous-produits alimentaires ont toujours été utilisés dans l’alimentation du cheval comme sources de calories, de protéine ou d’autres nutriments. La farine de soja, les drèches de brasserie déshydratées, les grains de coton et même la mélasse sont justes quelques exemples. Ajoutez maintenant le son de riz à cette liste. Les grains de riz sont couverts d’une peau mince et emballés dans une coque fibreuse et non comestible, tout comme des amandes. On doit les traiter ; les coques de riz sont broyées et la peau est pelée. Ces flocons minuscules et jaunâtres ont un contenu à très haute teneur en graisses. Ils sont lancés sur le marché en tant que son de riz cru ou traité. Le son de riz non-traité et cru n’est pas comestible pour l’homme. Quand le son de riz cru est transformé, des conservateurs sont ajoutés pour maintenir les éléments nutritifs. Le son est écrasé en passant à travers une filière, ainsi le son est chauffé est compressé afin de supprimer toute trace d’humidité. Ce processus d’extrusion stabilise le son et permet de le conserver approximativement un an. La renommée du son de riz vient du fait qu’il a une teneur en lipide de 20 pour cent. Il contient 219 grammes de lipide par kg, presque la même quantité de lipide qu’une demie tasse d’huile végétale. Il a également un niveau élevé en vitamine E — 440 unités internationales. Un cheval au travail a besoin de 80 unités internationales par kg d’alimentation. Pour un cheval recevant 10 à 12 kg d’alimentation au quotidien, moins d’un demi-kg de son de riz fournit la moitié de ses besoins en vitamine E. Un demi-kg de son de riz fournit également 0,5 mg de sélénium, 0,3 mg de biotine plus d’autres vitamines B et minéraux. LES AVANTAGES DU SON. La vitamine E est bénéfique pour les poils, la peau et les sabots des chevaux. De plus votre cheval assimile plus d’énergie sans hyperactivité. Il y a également moins de chance que votre cheval se gonfle avec du foin. L’énergie vient alors d’une source de lipide et non d’une source d’hydrate de carbone. L’utilisation des lipides à la place des amidons ( » hydrates de carbones « ) diminue la fermentation dans le petit intestin. Cela signifie moins de chance de colique gazeuse. Les graisses permettent de faire rentrer plus d’énergie dans moins de volume. Il est facile pour des chevaux de convertir cette graisse en énergie, car il l’assimile et l’utile assez facilement. QUELQUES ATTENTIONS. En raison de sa teneur en graisse et de son efficacité métabolique, le son de riz réduira la quantité alimentaire dont un cheval a besoin pour répondre à ses exigences quotidiennes en calorie. Cependant, le son de riz ne peut pas remplacer une autre graine, mais doit être utiliser en complément. Sinon, le cheval aura de trop gros apports en énergie pour la même quantité de grain et risque l’obésité. L’inconvénient du son de riz est son rapport calcium /phosphore très faible.

Lire la suite