L’hiver est là. Faut-il tondre ou non son cheval ?

[wp_ad_camp_1]

 

Les chevaux voient leur température monter assez facilement et sont difficiles à refroidir. Il est plus important de penser au coup de chaleur qu’à leur apparence. Tandis que nous sommes à l’aise de 10 à 30 degrés C, le cheval l’est de -10 à 15. Pourquoi ? Parce que la plupart des races de chevaux ont évolué dans des climats froids. Leur corps est conçu pour produire et emmagasiner de la chaleur, à la différence de nous les humains ; nous avons perdu cette capacité depuis que nous vivons bien au chaud dans nos maisons.

En août, la plupart des chevaux et poneys commenceront à perdre leur poils d’été plus léger et à développer un manteau plus épais et plus lourd afin de préparer une défense pour l’hiver. Ce nouveau manteau de poils est bien utile lorsque le cheval reste au pré, dans un environnement froid et humide et n’a qu’une pâture clairsemée à se mettre sous la dent.

Mais nous lui demandons maintenant de travailler et d’exécuter des exercices que la nature n’a jamais prévu pour lui. De plus, nous avons créé un environnement artificiel, comme le boxe et dorénavant, il ne connaît plus de période de carence alimentaire.

Cette protection supplémentaire qui était si nécessaire, peu parfois faire plus de mal que de bien, particulièrement si votre cheval est invité à travailler fréquemment.

En vue des chaleurs d’été, la plupart des chevaux commenceront à perdre leurs manteaux d’hiver en février lorsque les journées redeviennent sensiblement plus longues. Malheureusement, parfois, les chaleurs reviennent avant que votre cheval ait eu le temps de perdre son manteau.

Et là, le cheval a beaucoup de difficultés à supporter cette chaleur. La tonte à 3 millimètres est recommandé pour un cheval travaillant au dessus de 24 degrés C.

tonte1tonte2

POURQUOI FAUT IL TONDRE ?

  1. La première raison est la plus importante, celle de la santé et du confort du cheval. L’hyperthermie (surchauffe) se produit quand le corps d’un cheval produit plus de chaleur qu’il ne peut en évacuer.
  2. Un cheval qui a trop chaud sue abondamment. Cette transpiration intense est une cause de déshydratation.
  3. Cela peut être aussi une cause de perte de forme physique pour le cheval de sport, même si il est correctement nourri. Les conditions deviendront impossible pour un cheval en concours.
  4. Ce manteau d’hiver imbibé de sueur peut prendre des heures à sécher, laissant le cheval dans des conditions humides et froides, de parfaites conditions pour attraper une pneumonie.
  5. Les parasites aiment ces toisons d’hiver.
  6. Le pansage est long est très difficile. La sueur séchée qui n’est pas enlevée peut blesser par le frottement du tapis de selle. Elle peut causer des infections. La boue est beaucoup plus facile à enlever quand le manteau est court. Cependant, La tonte ne devrait jamais remplacer un pansage approprié.
  7. Les problèmes, tels que les gonflements, blessures et les maladies de peau, peuvent passer inaperçus lorsqu’ils sont cachés dans tous ces poils.
  8. Le traitement de n’importe quel type de problème de peau est plus facile et plus efficace avec le poils court.

Par NANCY LYON, toiletteur pour chevaux au États-Unis.

[wp_ad_camp_1]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *