Les besoins nutritionnels des chevaux

Quels sont les besoins nutritionnels des chevaux ?

   Tous les animaux ont besoins de trouver dans leur milieu les sources d’énergie, les constituants biologiques, l’eau et les sels minéraux nécessaires à leur vie. Dans son milieu naturel, le cheval est herbivore; il trouve donc dans les végétaux et dans l’eau tout ce qui est indispensable à sa vie, à sa croissance et à sa reproduction. S’il peut disposer de surfaces de pâturages suffisantes, le cheval est capable de vivre et de se reproduire en liberté. Mais, en général, il est coupé de son milieu naturel, et les techniques d’alimentation du cheval de sport doivent lui apporter la totalité des éléments qu’il lui nourriture chevalfaut. En outre, l’alimentation du cheval de sport doit couvrir des besoins complémentaires, durant le monte pour les étalons, pendant la gestation et la lactation pour les juments. Le poulain a des exigences inhérentes à la formation des tissus.

Il faut bien différencier les différents besoins du cheval:

  • les besoins d’entretien: ce sont les dépenses vitales des animaux sans variation de poids. Les besoins augmentent avec le poids vif.
  • les besoins de production: lors de travaux musculaires, de l’élaboration de fœtus, de la production laitière et la croissance ou l’engraissement.
  • les besoins totaux: correspondent à la somme des deux besoins précédents.

Ses besoins sont définies en différentes natures:

  • En énergie: représentée en UFC (Unité Fourragère Cheval), c’est le carburant de la vie. 1 UFC = énergie nette de 1 kg d’orge.
  • En matières azotées: c’est le matériau constitutif de la matière vivante. Elles sont apportées sous forme d’acide aminés et sont nécessaires à la synthèse des protéines du corps (tissus, enzymes, hormones, lait…). Son unité est la MADC (Matière Azotés Digestible Cheval) en g par hg d’aliment.
  • En minéraux: sous forment de macroéléments (P, Ca, Na, Mg) et d’oligo-éléments (Fe, Cu, Co, Mn, Zn, I, Se, …), ils sont indispensables au fonctionnement de l’organisme. Unité en g par kg d’aliment.
  • En vitamines: Elles participent à l’activité cellulaire. Elle doivent être apportées par l’alimentation à l’exception de la vitamine D qui est synthétisée par l’organisme, lorsque le corps est exposé au rayons solaires. unité en UI (unité internationale). Sous forme liposolubles (A, D, E, K) et sous forme hydrosolubles (C et groupe B).
  • En eau: elle est nécessaire aux chimies du corps: régulation thermique, fonctionnement des tissus et cellules (sudation, excrétion urinaire). Elle représente 70% de la masse corporelle.

source photo : www.flickr.com/photos/ash_crow/9763932346

[wpu_silo excerpt=’true’ links=’10’]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *